David Garnett

David Garnett
David Garnett

Écrivain et éditeur anglais, David Garnett est né le 9 mars 1892 à Brighton (Royaume-Uni).

Petit-fils de l'écrivain et conservateur de bibliothèque Richard Garnett (1835-1906), fils de Constance Garnett (1861-1946), écrivain de renom qui traduisit soixante-dix oeuvres de littérature russe, et d'Edward Garnett (1868-1937), très influent critique et conseiller éditorial dont le rôle fut crucial pour John Galsworthy, D. H Lawrence et Joseph Conrad, David ne pouvait qu'écrire à son tour.

Devenu membre du groupe de Bloomsbury vers la fin de la Première Guerre mondiale, qu'il ne fit pas, étant objecteur de conscience, son coup d'essai est un coup de maître: La Femme changée en renard (1922).

En 1921, il épouse Ray Marshall, avec qui il fonde les éditions Nonesuch Press. Il publie une série de livres dont aucun n'égala le succès du premier: Un homme au zoo (1924), Le Retour du marin (1925), Elle doit partir (1927), No Love (1929), Les sauterelles arrivent (1931), Pocahontas (1933), Beany-Eye (1935). Il édite également plusieurs volumes de correspondance, dont les Lettres de T. E. Lawrence.

Après la mort de sa première femme en 1940, il se remarie l'année suivante avec Angelica Bell, fille de Duncan Grant et de Vanessa Bell, la soeur de Virginia Woolf.

Bien que pacifiste, David Garnett participe à la Seconde Guerre mondiale, qui lui inspire Guerre dans les airs (1941). Il revient à la littérature avec trois volumes de mémoires: L'Écho d'or (1953), Les Fleurs de la forêt (1955) et Les Visages familiers (1962).

Après être resté vingt ans sans publier de roman, il donne Aspects de l'amour (1955), suivi de Tir aveugle (1958), Un filet pour Vénus (1959), Deux par deux (1963), Ardoise nette (1967), Les Fils du faucon (1972) et, son dernier roman, Elle s'élève (1977).

Après s'être séparé d'Angelica, il s'installe au château de Charry, à Montcuq (près de Cahors, France). Un ultime volume de souvenirs est publié peu avant la mort de cet écrivain prolifique: Grands amis, portraits de dix-sept écrivains (1980).

David Garnett est mort à Montcuq le 17 février 1981, à l'âge de 89 ans.

La femme changée en renard

Copyright © Philippe Mikriammos / La République des Lettres, Paris, jeudi 15 novembre 2018. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales