Margaret Mitchell

Biographie Margaret Mitchell
Margaret Mitchell
Autant en emporte le vent

Éditions de La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0321-7
Prix : 5 euros
Disponible chez • GoogleFnacKoboAmazoniTunes
et autres librairies numériques
Margaret Mitchell

Romancière américaine, Margaret Munnerlyn Mitchell est née le 8 novembre 1900 à Atlanta (Georgie, Etats-Unis), dans une famille sudiste aisée.

Son père est un homme de loi distingué, président de la société d'histoire d'Atlanta; sa mère et son frère s'intéressent également à l'histoire. Dans cette atmosphère, la petite fille se passionne pour les récits de la Guerre de Sécession et commence à écrire très jeune.

Elle suit ses études d'abord à Atlanta, puis au Smith College de Northampton (Massachusetts), où elle commence la médecine. Mais la mort de sa mère change l'orientation de sa vie en la ramenant au foyer auprès de son père et de son frère.

Après une période de vie quelque peu oisive, elle se lance dans le journalisme et collabore à partir de 1922 à l'Atlanta Journal et au Sunday Magazine où elle signe ses articles Peggy Mitchell. En 1925, elle épouse John R. March, directeur de la publicité de la Georgia Power Company. En 1926 un accident au pied la contraint d'abandonner sa carrière journalistique.

Son mari lui suggère d'écrire un livre pour occuper son temps libre. Margaret Mitchell entreprend alors l'écriture d'Autant en emporte le vent, à la fois grande fresque historique sur la société des États sudistes et roman d'amour racontant l'histoire de la jeune Scarlett O'Hara et du cynique Rhett Butler sur fond de la Guerre de Sécession. La rédaction est chaotique, la fin écrite par exemple bien avant le corps du récit mais, pendant sept années dont au moins trois de travail ininterrompu, la romancière accumule les épisodes, recueille de nouveaux documents, développe le caractère de ses héros et vit leur vie.

H. S. Latham, vice-président de la grande maison d'édition Macmillan, venu à Atlanta en 1935, voit ce monument extraordinaire de plus de 1200 pages mais encore informe; il impose un délai, et le roman sort en juin 1936. Le succès du livre est foudroyant. Il est rapidement traduit dans une vingtaine de langues, se vend à des millions d'exemplaires dans le monde entier et obtient le prix Pulitzer 1937. En 1939, Victor Fleming réalise une adaptation cinématographique, avec Clark Gable et Vivien Leigh dans les rôles principaux, qui reçoit huit Oscars et accentue encore la popularité du livre.

La gloire ne change pas Margaret Mitchell, elle habite toujours la même maison d'Atlanta, mène une vie simple, répondant avec affabilité à la monstrueuse correspondance qu'elle reçoit.

En 1949, Margaret Mitchell est renversée par un camion alors qu'elle traverse avec son mari une rue d'Atlanta. Elle meurt cinq jours plus tard, le 16 août 1949, à l'âge de 49 ans.

Margaret Mitchell
Autant en emporte le vent