Victor Margueritte

Biographie Victor Margueritte
Victor Margueritte
La garçonne

Éditions de La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0335-4
Prix : 5 euros
Disponible chez • GoogleFnacKoboAmazoniTunes
et autres librairies numériques
Victor Margueritte

Écrivain français, Victor Margueritte est né à Blida (Algérie) le 1er décembre 1866.

Fils d'un général mort héroïquement à Sedan en 1870 et frère de l'écrivain Paul Margueritte, il parut d'abord montrer plus de goût que ce dernier pour la vie militaire, s'engagea dans les spahis en 1886, entra en 1891 à l'École militaire de Saumur et devint lieutenant de dragons.

Mais il donna sa démission en 1896 et, la même année, inaugura avec son frère une célèbre collaboration littéraire, s'illustrant notamment dans la littérature enfantine avec les aventures de Poum (1897) et Zette (1903), mais surtout marquée par la publication du cycle romanesque intitulé Une époque (1898-1904), grande fresque de la guerre de 1870-1871 qui se voulait une réponse patriotique à La Débâcle d'Émile Zola.

Cette collaboration dura jusqu'en 1908, mais, parallèlement, Victor Margueritte faisait sous son seul nom diverses tentatives théâtrales, telles que La Double Méprise, œuvre adaptée de Calderon et représentée à l'Odéon en 1898.

Après qu'il se fut séparé de son aîné, il poursuivit sa carrière romanesque et se lança dans le roman social réaliste à thèse, adoptant la sexualité, l'érotisme, le divorce ou l'émancipation féminine comme sujets de prédilection. Citons entre autres des œuvres telles que: Prostituée (1907), Compagnon (1924), Le Couple (1924), et les deux trilogies intitulées: La Femme en chemin (1922-1924) et Vers le bonheur (1925-1930).

Son roman le plus célèbre, La Garçonne (1922), en retraçant les aventures amoureuses d'une femme émancipée en rupture de ban pendant la période d'après-guerre, fit scandale par sa description crue de l'atmosphère des années folles.

D'autre part, Victor Margueritte déployait une activité de militant politique pacifiste au service de la réconciliation de tous les peuples, avec des essais et des pamphlets tels que La Patrie humaine (1931), Non (1931), Avortement de la S.D.N. (1936), une biographie d'Aristide Briand, etc.

Victor Margueritte est mort à Monestier le 23 mars 1942, à l'âge de 76 ans.

Victor Margueritte
La garçonne