Ralph Waldo Emerson
Ralph Waldo Emerson
Biographie : Vie et oeuvre de Ralph Waldo Emerson.

Essayiste, philosophe et poète américain, Ralph Waldo Emerson est né à Boston (Massachusetts, Etats-Unis) le 25 mai 1803.

Peu lu en Europe, Emerson est reconnu outre-Atlantique comme l'un des pères fondateurs de la littérature américaine. Descendant d'une longue lignée de pasteurs protestants, il fait ses études à l'école de théologie de Harvard.

En 1826, il est chargé, à vingt-six ans, de l'une des plus anciennes paroisses de Boston, mais il renonce au pastorat quatre ans plus tard, après une série d'épreuves (sa première femme meurt en 1831), et une crise spirituelle aggravée par sa découverte du romantisme européen.

En 1832-33, au cours d'un voyage en Europe, ainsi qu'il le raconte dans L'Âme anglaise, il fait la connaissance de Samuel Taylor Coleridge, de William Wordsworth, de Thomas Carlyle et il se familiarise avec la pensée de l'idéalisme romantique allemand. La lecture de ces auteurs transforme le sage unitarien en poète-prophète.

De retour en Nouvelle-Angleterre, Emerson se remarie et s'installe en 1835 à Concord (Massachusetts), paisible bourgade dont il va faire le premier centre culturel de la jeune nation. Son succès d'orateur, joint au legs de sa première femme, lui permet — fait rare à l'époque — de vivre de sa plume.

Son premier livre, La Nature (1836), rassemble une série de conférences et devient le manifeste théorique du Transcendantalisme, mouvement qu'il fonde avec Henry D. Thoreau, Margaret Fuller et d'autres mais dont Emerson est l'incontestable maître à penser. Il y montre comment l'intuition peut seule permettre d'appréhender la nature comme un processus, et il invite à se fondre, par l'intuition, dans l'univers.

Le Transcendantalisme, selon lui, est une forme d'idéalisme dans lequel, à côté de motifs romantiques, sont réactualisés des thèmes du néoplatonisme et de la mystique orientale, et où, en outre, l'accent est mis sur des tendances panthéistes. L'univers, dit-il dans Nature, est comme le corps de l'esprit divin infini, l'"âme suprême" qui partout se diffuse et le vivifie. Une telle relation trouve son illustration déterminée chez l'homme dans le rapport entre l'âme et le corps. Mais alors que le corps est assujetti à la volonté, la nature, qui est le symbole incarné de Dieu, expression directe de son ordre, ne saurait être impunément violée par l'homme. "À peine sommes-nous engendrés que nous devenons étrangers dans la nature, dans la mesure où nous lui sommes aliénés par Dieu".

Malgré une tonalité mystique, son Transcendantalisme aura de notables répercussions sociales et politiques. Avant tout, le Transcendantalisme se pose comme une réaction romantique à la période antérieure marquée par les Lumières et la philosophie empiriste. En second lieu, théorisant le rapport direct de l'homme à Dieu à travers la nature, il exalte un individualisme radical et anticonformiste, fortement critique envers la société américaine du temps, ainsi qu'à l'égard de l'aspect utilitaire de ses institutions. Mais une telle critique ne rejoint pas, chez Emerson, le degré de révolte de Henry David Thoreau et des autres transcendantalistes.

Si l'écho de sa pensée est très important dans son entourage immédiat et dans le cercle étroit de ses disciples, il demeure cependant limité auprès du grand public. En revanche, l'orateur ne tarde pas à connaître la célébrité qui est refusée à l'essayiste: la conférence sur le "Penseur américain" (1837) apparaît à beaucoup — pour citer Oliver Wendell Holmes — comme une "Déclaration d'indépendance intellectuelle". Quant au discours prononcé en 1838 à l'école de théologie de Harvard, il provoque un tel scandale au sein de l'"alma mater" qu'elle fermera ses portes à son auteur pendant plus de vingt ans.

Pendant toute cette période, les activités d'Emerson sont multiples: il donne plusieurs séries de conférences qui assurent enfin sa notoriété — dont l'une des plus célèbres reste "Sur le temps présent et la méthode de la nature et l'homme réformé" (1844) —, publie en 1841 et 1844 deux séries d'Essais et devient rédacteur en chef du Dial, organe du transcendantalisme.

Ce bouillonnement n'exclue pas le travail patient de l'écrivain: nombre de textes sont repris, corrigés, transformés, depuis les ébauches du Journal jusqu'au texte définitif des Essais, en passant par l'étape intermédiaire des conférences.

Les idées développées par le philosophe durant cette période, et notamment sa philosophie de l'histoire, auront ultérieurement une grande influence sur la société, sur les coutumes et plus globalement sur l'idéalisme américain. Dans l'histoire, comme dans la nature, selon Emerson, agit l'âme suprême divine, laquelle s'incarne dans les "hommes représentatifs", ou bien dans ces "génies" (Carlyle parlait de "héros") qui, abandonnant tout particularisme égoïste, développent des pensées et des œuvres conformes aux intérêts fondamentaux de l'humanité et à la volonté divine.

Cependant, le zèle quasi messianique des premières oeuvres s'émousse peu à peu: cette évolution, sensible dès la seconde série des Essais, s'accentue après le second séjour en Europe (1847-48), et apparaît clairement dans des textes comme Hommes représentatifs (1850) et L'Âme anglaise (1856). On voit en revanche poindre dans ces textes, et s'épanouir dans La Conduite de la vie (1860) ce que Maurice Gonnaud appelle "un optimisme de substitution": au fur et à mesure que s'érode l'individualisme radical qui s'est exprimé de 1836 à 1841, Emerson semble chercher de nouvelles raisons de croire, fondées sur une foi croissante — qui annonce parfois Friedrich Nietzsche — dans les forces collectives liées à la nation, à la culture et à la race.

Parmi ses dernières œuvres importantes citons: Société et solitude (1870) et Lettres et intentions sociales (1876).

Certains voient dans la carrière d'Emerson une série de renoncements, ou même d'apostasies, et notent que le pourfendeur des institutions est devenu à son tour une institution nationale, offrant la caution de son immense culture aux appétits de l'Amérique industrielle. D'autres soulignent la cohérence de sa démarche, faite avant tout d'ouverture, de disponibilité, et pour tout dire d'intelligence, trouvant un équilibre précaire, mais souvent surprenant entre l'absolutisme et le pragmatisme, la ferveur et le doute, la fulgurance du visionnaire et la lucidité du témoin.

Ralph Waldo Emerson est mort à Concord (Massachusetts) le 27 avril 1882, à l'âge de 78 ans.