Karen Blixen

Biographie Karen Blixen
Karen Blixen
Champ de douleur

Éditions de La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0185-5
Prix : 5 euros
Disponible chez • GoogleFnacKoboAmazoniTunes
et autres librairies numériques
Karen Blixen

Nouvelliste et romancière danoise, Karen Blixen -- pseudonyme de Karen Dinesen, baronne Blixen-Finecke -- est née à Rungsted (Danemark) le 17 avril 1885.

Elle appartient à une famille ayant des goûts littéraires prononcés: son père, le capitaine d'infanterie Wilhelm Dinesen, étant également écrivain sous le pseudonyme de Bogdams et son frère, Thomas Dinesen, ayant également, à travers une vie aventureuse, publié des souvenirs, des essais et des nouvelles.

Dès 1907-1909 elle publie quelques contes, sous le pseudonyme d'Osceola. Élève à l'Ecole des Beaux-arts entre 1903 et 1906, elle poursuit des études artistiques à Paris en 1910 et à Rome en 1912 et séjourne longuement à Pans et en Angleterre avant d'épouser, en 1914, son cousin suédois, le baron Blixen-Finecke, dont elle divorcera en 1922.

De 1914 à 1931, elle vit au Kenya, où elle possède une plantation de café, de même que son frère. Ruinée, elle revient au Danemark, où elle se consacre à son oeuvre littéraire. Elle fait également du journalisme: à Genève auprès de la Société des Nations en 1935, à Berlin en 1940, et en Finlande en 1941.

Son premier recueil, Sept contes gothiques (1934), écrit en anglais et publié sous le pseudonyme d'Isak Dinesen, remporte un vif succès en Angleterre et aux États-Unis. Elle le traduit elle-même en danois l'année suivante, puis continue à écrire, en règle générale en anglais, et à se "traduire" en danois, publiant en Angleterre sous le nom d'Isak Dinesen, au Danemark sous celui de Karen Blixen. Parurent ainsi La Ferme africaine (1937, adapté en 1985 au cinéma par Sidney Pollack sous le titre de Out of Africa) où elle raconte ses souvenirs d'Afrique dans un style d'une pureté et d'une simplicité toutes classiques, un deuxième livre de contes, Contes d'hiver (1942), et un roman noir dans le goût romantique, Les Voies de la vengeance (1944), publié sous le pseudonyme de Pierre Andrézel.

Écrivant régulièrement pour des magazines de langue anglaise, comme le Saturday Evening Post ou le Ladies Home Journal, elle réunit un nouveau volume de Derniers contes (1957), suivi du Dîner de Babette (1958, adapté en 1987 au cinéma par Gabriel Axel sous le titre de Le Festin de Babette) et d'un livre de souvenirs africains avec Ombres sur la prairie (1958). Après sa mort, ont été publiés Ehrengard (1963) et un volume de Contes posthumes (1975) contenant des contes de diverses époques de sa vie, certains inédits, d'autres publiés en revue ou en plaquette.

Karen Blixen est morte dans sa ville natale de Rungsted le 7 septembre 1962, à l'âge de 77 ans.

Karen Blixen
Champ de douleur