Nelson Algren
Nelson Algren
Biographie : Vie et oeuvre de Nelson Algren.

Écrivain américain d'origine suisse-allemande, Nelson Algren est né le 28 mars 1909 à Détroit (Michigan, Etats-Unis). Il suit des études de journalisme à l'Université de Chicago et exerce divers petits métiers avant de se consacrer à la littérature.

En 1933, il publie une première nouvelle, So help me, mais son premier roman, Never Come Morning (Le matin se fait attendre), préfacé par Richard Wright, ne sortira qu'en 1942.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage comme soldat dans l'armée US. Il continue à écrire des nouvelles et des récits semi-autobiographiques. L'une de ces nouvelles, He swung and he missed (Du miel pour Rocco, 1942) est un récit noir, réaliste et brutal, sur le milieu de la boxe. Elle raconte l'histoire de Rocco, boxeur raté mais honnête et orgueilleux. Sur le déclin, au seuil du dernier combat de sa carrière, on le paye pour qu'il se couche devant son adversaire. Pour la seule fois de sa vie, il accepte, car il est éperdument amoureux de sa femme à qui il veut enfin offrir une vie confortable. Il perd le combat, puis apprend que sa femme a misé innocemment tout l'argent sur sa victoire. Cette nouvelle inspirera en partie le film de Robert Wise, Nous avons gagné ce soir.

En 1947, Nelson Algren sort un recueil de ses nouvelles, The Neon Wilderness (Le Désert de néon). La même année, il fait la connaissance de Simone de Beauvoir qui l'introduit dans le milieu existentialiste français. Leur relation amoureuse durera une quinzaine d'années, rythmée par les voyages New York / Paris et une correspondance passionnée.

En 1949, il publie The Man with the Golden Arm (L'Homme au bras d'or), puissant et impitoyable témoignage sur la vie d'un drogué qui ne trouve que dans la mort une issue à sa révolte impuissante. Le livre est récompensé par le prestigieux National Book Award avant d'être adapté au cinéma en 1955 par Otto Preminger, avec Frank Sinatra et Kim Novak dans les principaux rôles.

Parmi ses autres récits et romans, citons notamment Chicago, City On The Make (1951) et A Walk on the Wild Side (La Rue chaude, 1956), qui sera adapté au cinéma par Edward Dmytryk et inspirera la célèbre chanson de Lou Reed.

L'oeuvre de Nelson Algren se situe dans la tradition américaine du réalisme et du déterminisme social. La vie des marginaux et du sous-prolétariat urbain en est son thème principal. Écrivain engagé, il dénonce en tableaux saisissants et vigoureux la misère, la violence, la corruption, l'indifférence qui conditionnent dès l'enfance l'existence des rejetés. Hauts en couleur ou pitoyables, ses personnages se détachent tragiquement sur un fond d'humour grinçant destiné à provoquer la réflexion sociale et politique.

Nelson Algren est mort le 9 mai 1981 à Sag-Harbor (New York, Etats-Unis), à l'âge de 72 ans.